Jump to content

Change
Photo

Les algériens seraient-ils racistes ?

- - - - -

  • Please log in to reply
5 replies to this topic

#1
^_^Chaouia^_^

^_^Chaouia^_^
  • Girls
  • 3,647 posts
  • Gender:Female
  • Location:Tkout,Algeria - Edmonton, Alberta

Current mood: Woot!
j'ai été choqué pour lire une telle chose, mais la réalité. il se produit. comment pouvons-nous arrêter de tels actes ? :(



Les algériens seraient-ils racistes ?

C\'est sous le titre \"Les algériens seraient-ils racistes ?\" que Liberté nous propose son reportage sur le racisme que subissent les africains installés en Algérie. Une phénomène que nous devons combattre en misant sur l\'éducation aux valeurs de tolérance et de civisme.

===
immigration clandestine - Les algériens seraient-ils racistes ?

“Je n’aurai jamais cru que les Africains étaient racistes entre eux.” Racisme. Le mot est fort et choquant. Pourtant, les Africains se comportent comme tel.

“Et toi ! Le Noir ! ***** ! Yal’kahlouche !” Ce sont les termes utilisés par les Algériens pour s’adresser aux Africains. Comme s’ils n’étaient pas Africains eux-mêmes. Comme s’ils étaient supérieurs.

Djabraïl a développé une forme d’autisme. Tellement il a entendu des expressions à la limite du racisme. Face à cette situation, il ne veut plus rien entendre des Algériens. Djabraïl vit à La Casbah avec ses compatriotes maliens. Ils payent 100 DA la nuitée dans une maison vétuste, alors qu’ils gagnent 150 DA par jour. “C’est le seul endroit où on est acceptés, la majorité des hôtels refusent de prendre le risque de nous héberger”, confie-t-il.

Djabraïl est un peu surpris lorsque nous lui avons posé cette question : “Comment se conduisent les Algériens avec vous ?” Il esquisse un sourire moqueur : “Je ne parlerai pas de la méchanceté des adultes. Nous y sommes habitués. Ce qui m\'effraie, c\'est le comportement des enfants. Que d’insultes dans leur bouche ! On ne peut plus marcher seul dans la rue, on s’arrange pour circuler tout le temps en groupe. Trop de haine. Trop d\'agression. Je suis tellement scandalisé que je ne réponds plus à leur remarque.” Son copain Abedou-Allah rougit quand nous lui avons demandé de nous répéter les injures qu’ils subissent au quotidien. “Ces insultes raisonnent encore dans mes tympans, mais il m’est difficile de redire ces horreurs surtout devant une femme. C’est inimaginable de voir des anges débiter un tel venin. Je blâme leurs parents qui les ont éduqués dans la haine et l’intolérance.” Notre présence devient ainsi une occasion pour ces clandestins de raconter leur vie ici en Algérie. Un groupe d\'immigrants de divers pays nous entoure.

Ces personnes nous racontent à tour de rôle l’inhospitalité algérienne à laquelle ils sont confrontés. “J’étais en train de marcher lorsqu’un policier m’a interpellé pour une simple vérification de papiers. Je lui ai montré mon certificat de demandeur d’asile, il l’a déchiré puis il me l’a jeté au visage avant de m’embarquer en me bousculant. Il a fallu faire appel à l’UNHCR, qui a dû engager une avocate pour me sortir de prison”, confie l’un d’eux. Un Sénégalais abonde dans le même sens : “Je suis passé l\'autre soir dans une ruelle, il y avait dans un coin un groupe d\'adolescents. J\'ai dit salam alikoum. Personne n\'a daigné me rendre mon salut et certains me l\'ont rendu avec des pierres.” Bouba, un Nigérien, dit : “Dans le bus, les gens semblent mal à l\'aise en notre présence. Quand on entre dans un magasin pour acheter quelque chose, un article de 40 DA grimpe à 50, c’est à n’y rien comprendre !” Il nous parle longuement de sa galère dans les hôtels. “On se permet de fouiller notre petit bagage à notre insu. Souvent, on nous vole.” Certains se retrouvent sans aucun sou. Leur argent est souvent volé durant la traversée. À Dély Ibrahim, à quelques encablures du centre universitaire, des manœuvres et des travailleurs algériens nous accostent. “Engagez-nous, ne faites pas confiance aux Africains. On fait un meilleur boulot”, déclare un maçon algérien.

Il précise qu’avec l’arrivée des immigrants, le marché de la maçonnerie a baissé. “On gagnait jusqu\'à 1 200 DA par jour. À cause de ces Africains, le marché de la main-d’œuvre est tombé de moitié”, poursuit-il. Interrogé sur le lieu de regroupement des manœuvres étrangers, il refuse de nous indiquer l’endroit. “Je ne sais pas où ils se trouvent. Pourquoi vous insistez pour les voir ?” interroge-t-il. À quelques pas, dans une petite ruelle isolée, loin du regroupement des Algériens, les Africains se sont rassemblés. “Auparavant, on restait près de la fac pour se faire recruter à côté des manœuvres algériens, mais ils ont fini par nous chasser comme si c’était un endroit réservé pour eux. Nous nous sommes déplacés du côté de la supérette. Nous avons eu droit à une ****** chaque matin pour nous éloigner”, dit Clément. Alors que le manœuvre algérien touche 700 DA la tâche, le travailleur africain n’a que 300 DA pour la même tâche.

“Actuellement, je n’emploie pas d’Africains mais je fais appel à eux de temps en temps. Ils sont robustes, travailleurs et n’exigent pas un salaire excessif. Je les paye 25 DA par sac transporté, ça leur fait 150 Da par jour. C’est bien !” déclare Nacer, entrepreneur à La Casbah. Djabraïl travaille en ce moment chez khalti Zineb. Il nous confie qu’après avoir été exploité, il s’est fait embaucher par une dame. “Elle s’occupe de moi comme si j’étais un membre de sa famille, elle me donne à manger et me paye même les jours de repos”, confie-t-il. Khalti Zineb nous révèle qu’elle a engagé le jeune Malien, le temps de restaurer sa maison à La Casbah. “C’est mon fils qui l’a ramené suite au départ de notre manœuvre. Il travaille bien et moi je lui donne ce qu’il mérite. Je le paye 50 DA pour chaque course, sans oublier les travaux à l’intérieur de la maison. Il arrive à gagner jusqu\'à 700 DA, comme notre ex-employé”, dit-elle. Par manque de pot, Youcef n’a pas eu la même chance. Il a travaillé chez un entrepreneur qui l’a exploité durant des mois avant de le livrer à la police. “Après un bref séjour en prison, j’ai été relâché. On se sent plus dépaysé en Algérie qu’en Europe”, conclut-il.

source : liberté
TamattuT nnegh machi ghir i waghrom
Tattali zang u yis wa Traffed' agastur."
The shawi woman isn't just for house work
She rides the horse and carries a sword.

#2
Amina

Amina
  • Girls
  • 1,356 posts
  • Gender:Female
  • Location:Paris

Current mood: Tired
merci chaouia ! vraiment c'est un article choquant !!! et décevant .. c'est graave de voir ça en Algérie, mais ça ne m'étonne pas trop , y a un manque d'éducation , c'est peut etre difficile de l'admetre , mais c'est la vérité ... bcp de parents n'éleve pas leurs enfants sur les nobles valeurs , on entends les gros mots , le manque de respect d'autrui .. et maitenant le racisme ..
Je me demande bien ou est ce que tout cela va en finir !!!
ãä ßá ÈÓÊÇä ÒåÑÉ, ãä ßá ÓãÇÁ äÌãÉ æ ãä ßá ÈÍÑ áÄáÄÉ


#3
demi

demi
  • Moderators
  • 1,385 posts
  • Gender:Male
  • Location:Germany

Current mood:
Merci beaucoup Chaouia pour cet article vraiment uncroyable :o ....

Mais je crois que ce sont pas seulment les Algerien qui se comportent comme ca... C'est plus ou moins une chose humaine. Racisme n'est pas le mot propre pour ce comportement ... car imagine toi : tu travailles et tu ganges 500$ par jour, comme d'habitude. Mais tout a coup , tu travailles le meme travail , mais tu gange maintenant 100$ par jour ... Comment tu vais reagir dans ce moment ???? Soit tu dois travailler plus , soit tu dois abondoner quelque chose habituelle ... Mais en Algerie pour les gens pauvres comme les macons, c'est un combat pour survivre et pour pouvoir construir un avenir ... La vie en Algerie n'est pas si facile comme en Europe, ou le systeme donne un minimum salaire pour les gens qui n'ont pas de travail ...

Et ici je connait aussi beaucoup des Allemands qui se plaintent parce que ils pensent que les etrangers leur prennent leur argent ....

Pour pas me comprendre d'une facon faux ^^ ... Je ne veux pas defendre ce genre de racisme ... mais je veux que nous aussi essayons de comprendre POURQUOI les etres-humains se comportent comme ca...

C pas si facile de dire que les Algeriens sont des racistes ...

Le probleme est dans l'education comme Amina a dit aussi mais surtout dans le systeme economique et dans la developpement lente ...

Je crois pour resoudre chaques problemes il faut faire plus des documentation dans les media concernant les immigrants en Algerie ( de Senegal, Mali et des region des noirs ... ) . Et il faut aussi faire le peuple connaitre les gens qui viennent de l'Afrique ... parce que l'etre-humain toujours a peur des choses qu'il/elle ne connait pas et par consequent il/ elle fait de mefiance a ces choses ....



Ýí ßÈÑí ÚÑÝÊ ÇáÞíãÉ

#4
^_^Chaouia^_^

^_^Chaouia^_^
  • Girls
  • 3,647 posts
  • Gender:Female
  • Location:Tkout,Algeria - Edmonton, Alberta

Current mood: Woot!
indépendamment du travail ou d'aucun travail. étant les plus raciest jusqu'à ce degré, ce les enfants le font est hors de toute réflexion. la religion enseigne on pour ne pas être le plus raciest. tellement il n'y a aucune excuse. vous pouvez voir combien respecter la religion, quand vous enseignez et laissez vos enfants à employer des mots raciaux. nous sommes également le pays musulman le plus sale que je fais voir aussi bien le chaque. nous ne respectons pas notre environnement que nous vivons dedans. comment pouvons-nous respecter d'autres qui viennent pour vivre dans notre pays ? mais pourtant nous pleurez quand nous sommes dans d'autres pays et les rôles sont renversées sur nous.

#5
kabyle80

kabyle80
  • Members
  • 9 posts
  • Location:kabylie

Current mood:
merci bcp pour cet article choquant
hereusement que se n'est pas le cas partout en algerie par exp a tizi ouzou je rencontre rarement ces comportements je parle des etudiants. meme si il ya bcp de ces emigres qui sont refuser par les dortoirs et petits hotels par consigne du comisariat depolice parce que bcp de ces emigres travail dans le trafique de la devise et autre ... mais par tout dans le monde il ya des bon et mauvais emigres

#6
Apocalypse

Apocalypse

    revolution

  • Darja Gurus
  • 1,698 posts
  • Gender:Female
  • Location:homeland

Current mood: Procrastinating
je dirais plutôt que ce sont des préjugés, car l'idée générale qu'on a ici concernant "les Africains" ( et on oublie que nous aussi on est africains) se contente du fait qu'ils soit pauvres, non civilisé, sauvages, barbares et mènent une vie tribale

on n'a jamais cherché a savoir comment ces gens vivent, qui sont ils vraiment, on n'a pas vraiment cherché a découvrir leurs traditions et mode de vie,

c'est donc pour cette raison qu'il existe des gens qui les maltraitent, mais je voudrai signaler que ce comportement n'est pas générale, je veut dire dans mon Université par exemple les gens sont très gentils avec ces étudiants, ont les traitent bien et ont se fait des amitiés avec eux.

Ils sont trés gentils en vérité, gentils, cool et calmes, un truc auquel on ne s'attendait pas, c ça?

car d'habitudes lorsqu'on dit Africains on pense a des gens très bruyants et mal organisés.